Prévention chaleur et déshydratation

Comment se préparer aux fortes chaleurs ?

Pourquoi les personnes âgées sont-elles particulièrement vulnérables ?

Les personnes âgées sont fragilisées par les maladies chroniques, la perte d’autonomie et les traitements médicamenteux. A cela vient s’ajouter une capacité réduite d’adaptation à la chaleur, qui se traduit par :

  • Une moindre perception de la chaleur ;
  • Une réduction des capacités de transpiration ;
  • Une sensation de soif plus tardive.

De plus, chez la personne âgée, le nombre de glandes sudoripares est diminué en raison de l’âge. Or c’est la production de sueur et surtout son évaporation qui permettent de refroidir le corps. En cas de vague de chaleur, ces glandes sont stimulées en permanence. La bonne hydratation des personnes âgées est donc primordiale.

Que faire en cas de canicule ?

Dans le cadre du Plan National Canicule, un Plan Bleu doit être mis en place dans les établissements médico-sociaux en cas d’atteinte du niveau 3 « alerte -canicule »

Parmi les aménagements matériels les plus fréquemment utilisés lors de températures excessives, on peut citer :

  • L’abaissement des volets voire la pose de draps régulièrement humidifiés aux fenêtres ;
  • La création de courants d’air ;
  • L’utilisation de ventilateurs ou d’autres systèmes de climatisation ;
  • La mise en place de pièces réfrigérées ;
  • L’achat de pyjamas d’été, de brumisateurs, de bouteilles d’eau ;
  • L’extinction des éclairages artificiels inutiles si cela ne menace pas la sécurité des patients.

Parmi les conseils clés pour éviter les risques liés à la chaleur, on retrouvera :

  • Boire de l’eau régulièrement sans attendre d’avoir soif
  • Éviter l’alcool, les boissons sucrées dont les sodas
  • Porter des vêtements amples et légers
  • Ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes
  • Manger en quantité suffisante
  • Prendre des nouvelles des personnes isolées

picto prévention canicule

 

Comment prévenir la déshydratation chez les seniors ?

 

sénior éviter la déshydratation

L’exposition lors de fortes chaleurs constitue une agression pour l’organisme.  Les risques sont multiples : déshydratation, l’aggravation d’une maladie chronique ou un coup de chaleur.

La déshydratation chez la personne âgée se manifeste par une grande fatigue, une sensation de bouche sèche, une baisse de la quantité des urines (oligurie), une moiteur, la peau froide. Une personne âgée déshydratée peut également présenter une baisse de la tension artérielle et une hypotension orthostatique.

Les autres symptômes qui doivent également vous alerter sont les crampes musculaires (bras, jambe, ventre…) et un épuisement (étourdissements, sensation de faiblesse, insomnie…)

Le coup de chaleur peut se détecter quant à lui par une agressivité inhabituelle, une peau chaude rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une confusion, voir même des convulsions ou une perte de connaissance.

Il convient de surveiller régulièrement la température corporelle des résidents ou des patients, ainsi que leur état d’hydratation. Il est possible d’augmenter les prises hydriques en cas de besoin.

Il faut également vérifier la compatibilité des traitements usuels et les modifier en cas de besoin. La déshydratation peut en effet augmenter les effets secondaires néfastes de certains médicaments cardiaques.

 

Cet article vous a intéressé ?
Pour profiter de notre expertise et de nos produits professionnels pour votre établissement, rejoignez-nous et créez dès aujourd’hui votre compte rivadispro.com en cliquant ici.

 

Sources :

  • https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/article/vagues-de-chaleur
  • https://skinovation2015.wordpress.com/2015/10/06/exemple-campagne-de-sensibilisation/
  • http://www.maisons-de-retraite.fr/La-sante-des-seniors/Canicule/Pourquoi-les-personnes-agees-sont-particulierement-vulnerables
  • http://www.maisons-de-retraite.fr/La-sante-des-seniors/Canicule/Les-mesures-de-protection-contre-la-canicule
  • https://www.topsante.com/Landing-Pages/deshydratation-chez-la-personne-agee-tout-savoir