L’importance du soin du change chez la personne âgée

L’INCONTINENCE URINAIRE : UNE PREVALENCE DE PLUS DE 50% EN EHPAD

L’incontinence urinaire peut être une des raisons d’entrée en institution. Selon la littérature, l’incontinence est non seulement prédicatrice d’institutionnalisation mais elle motive aussi 50 à 80% des entrées.

L’incontinence urinaire entraîne des complications physiques et des conséquences psychiques. Elle est associée à une réduction de l’autonomie, à une réduction des performances cognitives et à une augmentation des infections et hospitalisations.

Sa prise en charge, complexe, se doit d’être pluridisciplinaire.

En parallèle de la prise en charge de l’incontinence en soi, il convient de prendre soin de la peau du siège pour éviter la survenue de complications type dermite associée à l’incontinence, escarre, mycoses, irritations...

 

LA PEAU : UNE VÉRITABLE BARRIÈRE PROTECTRICE.

La peau exerce une fonction protectrice vis-à-vis de toutes les agressions : mécaniques, chimiques, ou liées à l’environnement (bactéries, les rayons solaires…)

Elle est un organe essentiel de la régulation thermique et protège les autres organes des infections, blessures et rayons solaires nocifs.

En cas d’incontinence urinaire ou fécale, différents facteurs conjugués viennent fragiliser la peau du siège :

  • hyper-hydratation de la couche superficielle de l’épiderme, humidité, occlusion, frictions
  • Perméabilité aux irritants (chimiques et mécaniques), sensibilité aux infections
  • Développement microbien
  • Détérioration du film hydrolipidique par les enzymes digestives contenues dans les selles
  • pH élevé

 

COMMENT PRENDRE SOIN DE LA PEAU DU SIÉGE ?

Le rôle des soignants est capital car une hygiène correcte permet souvent d’éviter la survenue de complications. La toilette permet en effet de préserver les fonctions naturelles de la peau et de protéger cette dernière des infections. La triple action : nettoyer + hydrater + protéger est la base de la prévention.

La toilette du périnée peut de faire à l’aide de lingettes pré-imprégnées en présence d’urines seules ou à l’eau et au savon neutre doux ou surgras en cas de selles. Le lavage est doux et précautionneux, sans frotter. Le rinçage est minutieux pour ne pas laisser de résidus irritants sur la peau. Enfin le séchage se fait par tamponnement. Il est également possible d’utiliser des solutions sans rinçage pour la toilette du change.

Le maintien de l’hydratation de la peau est possible grâce à des produits hydratants, hypoallergéniques, le plus souvent sous forme de crèmes. L’utilisation d’un protecteur cutané permet d’isoler la peau des irritants (urines et selles). Le Soin Protecteur Cutané Rivadouce Partenaire Soin permet à la fois d’hydrater et de protéger la peau du siège.

Schéma pur le soin du change par Rivadouce Partenaire Soin :

Schéma soin du change rivadispro

 

Rivadispro_Soin_du_change

 

Découvrez nos produits pour vivre dans le confort malgré l’incontinence.