Les enjeux de l’hygiène des mains

 

Lors des activités de soins ou autres, les mains deviennent le support d’une flore transitoire composée de germes pathogènes et/ou résistants aux antibiotiques, et peuvent occasionner des contaminations manuportées. L’hygiène des mains joue un rôle important dans la transmission des germes et la prévention des infections nosocomiales.

Les enjeux de l’hygiène des mains

Nous vivons en symbiose avec des bactéries dites « commensales » qui participent à notre équilibre biologique, c’est notre flore résidente. Cette flore résidente, propre à chaque site anatomique, a un rôle important dans le maintien des fonctions vitales (tube digestif, muqueuses, peau), il est important de la respecter.

Avec nos mains, nous sommes sans cesse en contact avec notre environnement… Et en relation avec les autres… Nous sommes aussi en contact avec des micro-organismes de notre environnement qui vont constituer une « flore transitoire ». Cette flore transitoire est parfois composée de germes pathogènes et/ou résistants aux antibiotiques. Ces micro-organismes peuvent survivre plusieurs semaines sur des surfaces ou dans l’environnement.

Lors de notre activité, nos mains deviennent le support de la flore transitoire.Cette flore transitoire peut être transmise au cours des soins : on parle alors de transmission manuportée.

 

Illustration de la présence de flores transitoires et résidente de la peau avant une hygiène des mains.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les ans, durant l’hiver, environ 2,5 millions de Français sont touchés par des épidémies. Elles sont transmises simplement par l’éternuement, la toux, le rhume ou les mains contaminées (source INPES).

 

L’hygiène des mains : une solution « vieille comme le monde »

En 1847, en Autriche, Dr Semmelweis a démontré l’importance du lavage des mains pour la prévention des infections grâce à ses observations dans les maternités : le taux de mortalité des femmes était supérieur lorsque les médecins effectuaient un accouchement après la dissection d’un cadavre.

Pasteur en 1878 a ensuite mis en évidence la transmission de germes par l’intermédiaire des mains dans les actes de chirurgie.

En 2018, les techniques ont évolué mais l’hygiène des mains est toujours considérée comme le premier moyen de lutte contre les infections nosocomiales. L’hygiène des mains sert à éliminer la flore transitoire et ainsi rompre la chaîne de la transmission manuportée. Elle permet ainsi de se protéger et de protéger les autres.

 

Quelques conseils pratiques…

Lavage simple des mains, quand ?

  • En début et fin de service
  • Entre chaque patient ou enfant
  • Lors de chaque changement d’activité
  • Lors des gestes de la vie courante (passage aux toilettes, éternuements, rhume…)
  • Pendant la toilette et les soins non invasifs du patient ou de l’enfant
  • En cas de contact avec l’environnement de l’enfant ou du patient

 

Comment préserver ses mains ?

 

Le Laboratoire Rivadis vous propose une solution complète d’hygiène des mains : savons doux pour lavage simple, savon désinfectant et crème pour le soin quotidien des mains.

Les plus de nos savons ?

–              Des formules douces qui respectent la peau

–              Une forte proportion d’ingrédients d’origine naturelle

–              Une gamme adaptée à chaque usage