Le change du bébé prématuré

En France, 1 bébé naît prématuré toutes les 8 minutes. Cela représente environ 60 000 bébés prématurés par an, soit 7,4% des naissances.
Pour les nourrissons nés à terme et en bonne santé, changer une couche est une opération ordinaire. En revanche, pour les nourrissons prématurés, le change comporte des enjeux liés à l’immaturité de la musculature, du système nerveux et de la peau.
De plus, les soins de routine, tout comme le change, peuvent réveiller le bébé prématuré et être source de stress.
Comment rendre l’expérience du change la moins inconfortable possible ?

 

Les enjeux du change chez les bébés prématurés

  • Ne pas interrompre le sommeil :

    Comment changer un bébé prématuré - Laboratoire Rivadis

Les nourrissons prématurés ont un système nerveux central et un cerveau encore en cours de maturation.
Or le cerveau ne peut développer et former de nouvelles voies neurologiques que lorsqu’il est en sommeil. Le sommeil est essentiel pour réguler les systèmes corporels, stocker l’énergie et développer correctement les sens (audition, toucher, goût, odorat et vision). C’est pourquoi les bébés prématurés ont besoin de longues plages de sommeil ininterrompues.
Des stimulations excessives ou des facteurs de stress liées à l’environnement ex-utero peuvent entraîner des modifications permanentes et indésirables de la structure cérébrale des prématurés, du fait de leur cerveau en cours de développement rapide. Même si les protocoles des services sont conçus de façon à réduire les facteurs de stress et à maximiser le sommeil de ces nourrissons, on ne peut éviter les soins de routine, dont le change.
Manipuler et repositionner le bébé peut alors le déranger, le réveiller et engendrer de l’inconfort.

 

  • Ne pas induire de déformations musculo-squelettiques

Les nourrissons prématurés ont une musculature considérablement immature et une structure squelettique molle, ce qui les expose à développer des postures et des positionnements inadaptés, avec pour conséquence des déformations musculo-squelettiques sur le long terme.
Le développement d’une posture aplatie du bas des jambes et des hanches peut entraîner des retards pour ramper puis pour marcher. La posture aplatie est le résultat d’une rotation excessive de la hanche donnant une apparence de «jambes de grenouille» lorsque le nourrisson est en décubitus dorsal ou ventral.
Les moyens d’intervention comprennent la réduction de l’angle de rotation des hanches et le maintien des genoux parallèles grâce à l’utilisation d’aides au positionnement.
Dans cette situation, l’ajustement de la couche dans l’entrejambe et sa flexibilité sont des paramètres qui influent sur le positionnement.

 

  • Limiter les risques d’irritations cutanées

Une des fonctions essentielles de la peau est sa « fonction barrière » qui joue un rôle protecteur entre l’organisme et les agressions de l’environnement extérieur.
Cette « fonction barrière » est immature chez le nouveau-né à terme en raison de la minceur et des propriétés physiques particulières de la couche cornée, la plus superficielle, de l’épiderme.
La peau du nouveau-né prématuré est d’autant plus immature et perméable que l’enfant est né trop tôt. L’épiderme du nouveau-né prématuré n’est épais que de quelques couches cellulaires et ne comprend que peu ou pas de couche cornée, ce qui affecte l’intégrité structurelle et les propriétés-barrière de la peau.
La zone du siège en particulier est fréquemment exposée à l’humidité, aux irritants et à la friction : la peau déjà fragile présente à cet endroit davantage de risques d’altérations et d’irritations.
Les études chez des nourrissons nés à terme et bien-portant montrent que la conception des couches peut jouer un rôle important dans la réduction de l’irritation cutanée. On peut présumer que c’est le cas aussi chez les prématurés.

Découvrir notre article sur « Les spécificités de la peau de bébé ».

 

Comment optimiser l’expérience du change chez le bébé prématuré ?

Tout d’abord, le fait de regrouper les soins permet d’optimiser le temps que le bébé prématuré passe en état de sommeil : cela renforcera ses réserves, qui lui permettront de se développer à son plein potentiel.
Par ailleurs, étant donné que le changement de couche peut provoquer une réaction de stress ou d’inconfort, ce soin doit être effectué avec prudence et douceur chez les nourrissons prématurés.
Il peut être judicieux d’individualiser et, dans certains cas, de réduire le nombre de changements de couches en fonction des besoins du bébé plutôt que selon un planning prédéterminé.
Enfin, le niveau de performance des couches est un paramètre essentiel pour répondre aux besoins spécifiques lié au développement des prématurés d’une part et pour maximiser leur bien-être d’autre part. Les couches « taille naissance » standard ne sont pas forcément adaptées aux bébés prématurés et nécessitent d’être réajustées voire découpées.

Les couches pour les bébés de très petit poids doivent s’adapter de manière appropriée entre les jambes pour ne pas provoquer d’écartement des hanches et des jambes. Elles doivent être flexibles pour faciliter les positionnement des jambes.
Comme tout ce qui entre en contact avec la peau du bébé prématuré, les couches se doivent d’être aussi douces que possible, et non-bruyantes.

 

Les changes Pampers® Preemie Protection

Depuis quelques années déjà, Pampers a développé en partenariat avec les équipes soignantes de néonatalogie, une gamme de couches spécialement conçues pour répondre aux besoins des prématurés et bébés de petits poids : Pampers Preemie Protection.

Par rapport aux couches standard, les caractéristiques suivantes ont fait l’objet d’une attention particulière :

  • la largeur de la couche au niveau de l’entrejambe est jusqu’à 34% plus étroite en comparaison avec une couche standard
  • le cœur de la couche est profilé pour se conformer plus précisément au corps du bébé
  • Les concepteurs ont cherché à minimiser les fuites d’urine et de selles, qui peuvent perturber le sommeil du bébé en développant un voile d’acquisition et un matelas absorbant performants.
  • L’enveloppe extérieure de la couche, respirante, permet la circulation de l’air pour prévenir la macération.

couches prématurés Pampers preemie protection - laboratoire rivadis

 

 

En 2021, les tailles T-2 et T-3 évoluent pour encore plus d’absorption et de confort pour le bébé prématuré.

Ainsi, les couches Preemie Protection offrent jusqu’à 6 heures de protection contre les fuites pour un sommeil sans interruption. Elles apportent aux soignants des services de néonatalogie une solution adaptée pour répondre aux problématiques spécifiques des bébés prématurés.

 

 

 

Cet article vous a intéressé ?
Pour profiter de notre expertise et de nos produits professionnels pour votre établissement, rejoignez-nous et créez dès aujourd’hui votre compte rivadispro.com en cliquant ici.

 

 

Bibliographie :

  • Sanchez V, Maladen-Percy M, Gustin J, Tally A, Gibb R, Ogle J, Kenneally D, Carr A. Improving Diaper Performance for Extremely Low-Birth-Weight Infants Clinical Pediatrics; 2018
  • Mörelius E, Hellström-Westas L, Carlén C, Norman E, Nelson N. Is a nappy change stressful to neonates? Early Human Development (2006) 82, 669-676
  • SOS Prema, guide 2020-2021 “votre bébé est hospitalisé en néonatalogie »