Comment identifier et prendre soin des peaux sèches et fragilisées ?

La « xérose » que l’on appelle souvent « peau sèche » dans le langage courant, désigne une peau particulièrement déshydratée, cette altération de la peau touche particulièrement les personnes âgées qui en sont victimes. Identifier une peau sèche et les risques qui sont liés à ce phénomène permettent de le traiter au mieux, car la xérose nécessite des soins adaptés, cet article vous propose de découvrir comment reconnaître une peau sèche, quels sont les facteurs susceptibles d’entraîner l’assèchement de la peau, comment traiter et prévenir ce mal.

Comment se caractérise une peau sèche ou fragilisée ?

La surface de la peau est un lieu d’échange, elle joue un rôle de régulateur de l’eau, des cornéocytes et des lipides intercellulaires.

La double caractéristique de la peau sèche

Une peau sèche peut se reconnaître à partir de plusieurs critères :

– L’aspect 

A partir d’une observation simple, il est possible de reconnaître des signes de xérose. Si la peau cumule plusieurs de ces symptômes, il est nécessaire de la surveiller et de la traiter :

  • La peau semble fine
  • La peau est rêche
  • La peau est rugueuse
  • La peau est desquamante
  • La peau est marquée de ridules

On peut identifier ces caractéristiques par une observation de l’aspect de la peau, mais aussi par un examen physique par le toucher.

Image montrant la différence entre une peau normale et une peau sèche

 

– L’altération

La peau peut-être altérée. Cette altération se caractérise par une modification du comportement de celle-ci. Si un des 2 changements dans le fonctionnement normal de la peau ci dessous est identifié, alors cela peut caractériser un cas de xérose :

  • Altération de la cohésion entre les cornéocytes, qui conduit à une augmentation de la perte en eau
  • Altération dans la constitution des lipides épidermiques et déficience des facteurs hygroscopiques naturels

On peut identifier ces caractéristiques avec un papier fin type papier de cigarette, posé sur le front ou les joues, il faut observer s’il s’imbibe ou non de sébum.

Tous ces points d’intérêt sont essentiels à surveiller pour prévenir et soigner efficacement la xérose. Toutefois une méprise peut-être faite entre une peau sèche et une peau à tendance atopique, c’est pourquoi il convient de savoir les différencier l’une de l’autre.

 

Quelle est la différence atopique?

L’atopie est une maladie inflammatoire chronique, qui présentera tantôt des phases de rémission, tantôt des phases d’aggravation. Les personnes souffrant d’atopie ont généralement un parent atteint par la pathologie. La peau atopique est plus susceptible de développer des allergies cutanées.

En plus d’être sèche, la peau atopique souffre de rougeurs et démangeaisons pouvant être associées à des poussées d’eczéma (apparition de petites cloques remplies de liquide qui éclateront naturellement ou sous l’effet du grattage, avec le risque de se réinfecter).

La grande différence entre ces deux types de peau est que la dermatite atopique est une pathologie de naissance qui se manifeste d’autant plus chez les nourrissons et les personnes âgées. Une peau atopique est très sèche, et elle le restera durant toute la vie, même si le suivi de conseils au quotidien permet de soulager les personnes atteintes.

Quels sont les facteurs qui favorisent une altération de la peau ?

La peau sèche apparait lorsque des éléments favorisent son développement, il peut s’agir de facteurs génétiques, environnementaux, ou de phénomènes évolutifs. Les principales causes du dessèchement cutané sont réparties en deux catégories :

Les facteurs d’agression extérieure :

  • Des expositions solaires fréquentes et trop prolongées.
  • Des facteurs météorologiques comme l’exposition au froid, au vent ou encore au chauffage extrême.
  • La pratique du rasage.

Les facteurs d’origine pathologiques ou physiologiques :

  • Prédisposition génétique.
  • Vieillissement cutané.
  • Diabète.
  • Abus de médicaments, laxatifs ou diurétiques.
  • Antécédents d’eczéma atopique ou la présence d’une vraie dermatose (psoriasis…)

Tous ces facteurs sont susceptibles de rompre l’équilibre hydrique, il est donc important de veiller à ce que le patient ne soit pas en position de surexposition lorsqu’il s’agit des facteurs environnementaux et de porter une attention particulière aux patients qui ont des prédispositions faisant partie de la liste des facteurs d’origine pathologique ou physiologique.

Comment prendre soin des peaux sèches ?

L’hygiène est primordial pour prendre soin de ce type de peau, mais il faut faire attention à respecter trois règles :

  • Respecter le pH cutané et donc de la flore cutanée. À la surface de la peau le  pH est acide et permet de mieux se défendre contre les bactéries potentiellement pathogènes, il est un environnement favorable pour la flore bactérienne résidente, dites « amie » et agit donc comme un bouclier.
  • Éviter la destruction du film hydrolipidique, film protecteur de la peau qui maintient l’hydratation, assure l’étanchéité et limite la pénétration des substances.
  • Éviter l’altération de l’intégrité de la couche cornée.

 

Pour ne pas modifier l’environnement de la flore bactérienne amie, et ne pas diminuer l’intégrité de la barrière cutanée. Il est primordial de respecter les besoins de ces peaux en employant des produits adaptés, comme ceux de la gamme Rivadouce DERMO dont les priorités sont:

  • Assurer la sécurité et la bonne tolérance: pour cela nous utilisons des formules testées sous contrôle dermatologique, avec une base lavante douce et sans savon.
  • Assurer l’efficacité : pour chaque produit de la gamme, les actifs sont sélectionnés avec soin en fonction de leur propriété (apaisante, emolliente…)
  • Assurer le plaisir ressenti à l’application: nous prenons soin d’utiliser des actifs qui facilitent la bonne fonction de la barrière cutanée pour un maximum de confort.

Découvrez plus d’informations sur la gamme Rivadouce Dermo.

 

Quels produits de la gamme Rivadouce DERMO utiliser et pour quels besoins ?

Pour les peaux atopiques :

Pour la toilette : le gel- crème lavant émollient : avec 95% d’ingrédients d’origine naturelle, il apaise les sensations de démangeaisons et laisse la peau plus douce et souple au toucher, il est adapté aux nourrissons, enfants et adultes.

Pour les soins : le Rivabaume : adapté pour les patients ou résidents aux peaux sensibles et sèches, Rivabaume est un soindermatologique enrichi d’un extrait naturel issu de graines de myrtille, il diminue l’état des rougeurs cutanées, réduit les sensations d’inconfort et de tiraillement et offre une action anti-irritations.

 

Pour les peaux sèches :

Pour la toilette : le gel nettoyant surgras : Avec 95% d’ingrédients d’origine naturelle, sa formule sans savon aide à prévenir les tiraillements cutanés. Idéal pour la pratique de la toilette quotidienne, il nettoie en douceur visage et corps et hydrate la peau des résidents ou patients aux peaux sensibles, sèches à très sèches à tendance atopique.

Pour les soins : le lait émollient relipidant :  Enrichi d’un extrait naturel issu des graines de myrtille aux propriétés anti-irritantes et relipidantes,il diminue l’état de sécheresse cutanée, les sensations d’inconfort et les tiraillements. Le lait émollient relipidant Rivadouce DERMO est un soin dermatologique professionnel visage et corps pour réparer, renforcer et protéger la barrière cutanée des résidents ou patients aux peaux sensibles, sèches à très sèches.